COLLABORATEURS
SUPPORT

PROGRAMMES

Quels sont les projets actuels de l’organisme?

Voici les cinq projets qui sont présentement en cours :

 

1.   L’ÉCOLE DE LA RELÈVE

C’est un programme de formation aux adultes qui a débuté en septembre 2010 et s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans ayant des difficultés académiques. Par cette initiative, l’organisme Ali et les Princes de la Rue espère raccrocher les jeunes à l’école grâce aux sports. L’école de la relève est un programme innovateur sport-études qui a été rendu possible grâce à une collaboration de nos partenaires du domaine de l’éducation et des services sociaux.

 

Les étudiants inscrits reçoivent une formation académique. Leur matin et leur après-midi sont consacrés aux arts martiaux et aux ateliers en employabilité. Tous les étudiants doivent rencontrer une conseillère qui déterminera avec eux leur profil de formation. Ils auront tous un plan d’intervention individualisé ainsi que des cours en arts martiaux pour lesquels ils obtiendront des crédits. L’École de la relève permettra aux étudiants d’obtenir un encadrement approprié. Notre souhait est que chacun d’eux puissent obtenir leur diplôme d’étude secondaire

 

2.   PROGRAMME CONNEXION COMPÉTENCES

Ce programme permet à un groupe de jeunes de s’outiller pour développer des compétences générales telles que la débrouillardise, la créativité, l’habilité à communiquer et de gagner une confiance en eux qui est indispensable pour un retour aux études réussi ou pour qu’ils se trouvent une place sur le marché de l’emploi en lien avec les compétences acquises. L’apprentissage de la gestion d’une salle d’entraînement en arts martiaux est le fil conducteur qui les amène à persévérer dans leur démarche. Nous réalisons annuellement deux sessions de 20 semaines avec deux groupes de 10 jeunes.

 

3.   PROGRAMME BOXE SANS FONcIÈRE

Cette expérience favorise un échange culturel avec des pays d’accueil dans le but de permettre aux jeunes de se valoriser en tant que personnes et d’acquérir de l’expérience dans leur sport. Ils feront aussi l’apprentissage de la gestion de projet, du développement d’un plan d’action ainsi que la réalisation d’un projet.

 

Ce programme vise un groupe de jeunes qui sont prêts à s’aventurer dans un stage en sport de combat. Une opportunité pour des jeunes Montréalais de découvrir de nouvelles cultures et de participer à des camps d’entraînement en boxe et en arts martiaux dans différents coins du monde.

 

4.   RESSOURCES POUR LA SUSPENSION SCOLAIRE

C’est une ressource mise à la disposition des écoles secondaires de Montréal afin d’apporter un soutien aux élèves, qui pour diverses raisons se retrouvent exclus temporairement de l’école qu’ils fréquentent. Le projet vise à diminuer le nombre de suspensions répétitives en offrant l’opportunité au jeune de transformer sa période de suspension en une expérience positive dans un milieu favorable qui favorise le développement personnel et l’acquisition d’aptitudes sociales. Un milieu qui fait la promotion du respect de soi-même et des autres.

 

5.   PROGRAMME NESS MARTIAL (MENTORAT)

Le programme Ness Martial permet, par la pratique des arts martiaux, à des jeunes aux prises avec des problèmes de comportement à l’école, dans le milieu familial ou encore dans la société, de gérer adéquatement le stress causé par ces difficultés. Il permet aussi à ceux ayant des troubles de concentration de mieux négocier les problèmes quotidiens.

 

Les sports de combat sont une manière constructive de canaliser la rage et la violence. Les jeunes sont entourés de personnes qui, comme eux, étaient des jeunes de la rue mais qui ont réussi à s’en sortir et maintenant servent de modèle. Dans cet environnement qui fait preuve d’une grande ouverture, le centre leur procure un endroit d’où ils se sentent chez eux, et surtout où ils peuvent s’extérioriser pleinement. Tout cela, sans oublier que les arts martiaux sont plus qu’un sport, c’est un mode de vie prônant des valeurs de respect et de discipline.

 

PERMIS SCOLAIRE

Nous constatons qu’il est difficile pour certains jeunes d’arriver à obtenir un secondaire 5. Nous observons également un taux de décrochage scolaire de 20,8 % à Montréal, et 17,8 % dans l’ensemble du Québec. Ces données statistiques ont entre autres conduit ALI ET LES PRINCES DE LA RUE de se doter d’un permis scolaire (émis par le ministère de l’éducation, du loisir et du sport); Notre organisme est aussi officiellement reconnu par le ministère de l’éducation comme un organisme de lutte contre le décrochage scolaire. Une manière de souligner notre engagement dans la promotion de la persévérance et la réussite scolaires, en appuyant les jeunes à obtenir un premier diplôme pour favoriser leur insertion socio-professionnelle.